Se cultiver



 

S’il nous avait fallu passer le bac philo 2018, parmi les sujets soumis à notre sagacité, nous aurions pu « plancher » sur deux questions ayant trait à la culture et à l’art ! « La culture nous rend-elle plus humain ? » - « Peut-on être insensible à l’art ? » Deux très bons sujets de réflexion, il est vrai, mais aussi deux sujets à  mettre en application en cette période estivale.  

 

Nul besoin de nous évader aux antipodes pour découvrir l’offre multiforme d’événements culturels ou artistiques. Aux quatre coins du département de l’Orne, pendant tout l’été se déroulent expositions, concerts, chant choral, spectacles de rue, fêtes populaires, artisanats…  

 

Se cultiver, c’est bien sûr choisir de participer à l’un ou l’autre de ces événements en fonction de nos goûts et de nos sensibilités. Ce qui ne veut pas dire  qu’on y soit présent en simples consommateurs de ce que d’autres ont imaginé pour apporter divertissement, rêve, embellissement, convivialité. Beaucoup ont choisi de s’investir personnellement.

 

Se cultiver, c’est aussi développer notre capacité d’émerveillement quelque peu émoussée parfois en raison d’activités prenantes ou du stress de la vie. Que de lieux à admirer, de simples paysages à découvrir,  de petites églises recelant des trésors souvent cachés !

La culture est caractéristique d’une vie vraiment humaine. Alors, s’arrêter, prendre un temps gratuit, se rendre sensible à la beauté, vivre de vraies relations, approfondir son lien au Créateur de la vie, serait encore de la culture. En tout cas, un art de vivre !

 

+ Gilbert Louis, responsable de l'antenne"Culture et Foi" du diocèse de Séez


 

 

 

 

 

 

Nous sommes heureux de vous accueillir en ce jour de Pâques sur le tout nouveau site de l'antenne "Culture et Foi " du diocèse de Séez . Comme nous y invite Mgr Habert dans l'édito ci dessous :  "Faisons en sorte, que la culture chrétienne entre en dialogue avec le monde contemporain. Et également que la culture contemporaine nous aide à comprendre les attentes de l'homme d'aujourd'hui."

Bonne découverte dans la lumière de la Résurrection !

Edito de Mgr Jacques Habert

Mgr Jacques Habert; Café-Théo, Alençon
Mgr Jacques Habert intervenant au café-théo à Alençon .

 

Le 8 décembre 1975, le pape Paul VI dans son exhortation apostolique Evangelii Nuntiandi, écrivait : "La rupture entre Évangile et culture est sans doute le drame de notre époque". Plus de 40 ans après, ces paroles du pape se révèlent vraiment prophétiques. La mission confiée à l'antenne culture et foi du diocèse de Séez est de nous aider à réduire cette fracture.

 

Dans notre diocèse, de nombreuses illustrations attestent combien la réception de l’Évangile fut source de magnifiques réalisations culturelles. Par ailleurs, toute démarche culturelle, même la plus profane, s'enracine dans un désir d'élever l'esprit de l'homme à une réalité transcendante. Notre département peut aussi en être le témoin.

 

C'est bien en terme de dialogue qu'il faut nous situer. Faisons en sorte, que la culture chrétienne entre en dialogue avec le monde contemporain. Et également que la culture contemporaine nous aide à comprendre les attentes de l'homme d'aujourd'hui.

 

Merci aux membres de l'antenne culture et foi d'aider chacun à découvrir ou approfondir toutes ces problématiques. Cette mission les envoie aux périphéries si chères à notre pape François. Bonne route, qu'elle soit riche en découvertes.

 

                                                         + Jacques HABERT, évêque de Séez